26/02/2008

20. Treizième jour : de Rigny le Ferron à Saint Florentin

Mardi 13 mai, voici déjà treize jours que je suis en route.

Je me mets en route après un petit déjeuner copieux.

Chaque jour a sa peine et ses difficultés.

Je ne me pose pas encore  la question « qu’est-ce que je fais ici ! Alors qu’une amie qui a déjà fait le pèlerinage m’a dit que je me poserais la question après deux semaines.

Bien au contraire, je suis bien dans ma peau. J’ai déconnecté de tout mon train train habituel.

Encore une journée nuageuse avec quelques gouttes de pluie vers midi.

J’arrive à Saint Florentin vers 13H30.

Il n’y a pas de gîte ni de chambre d’hôte à Saint Florentin. Je vais donc pour la première fois dans un petit hôtel. Je me permet d’y aller car je suis toujours dans mon budget et que j’ai besoin de vrai repos.

L’accueil en famille est très bien et a un sens plus spirituel, aussi bien pour le pèlerin qui prend ce qu’on lui offre que pour l’habitant qui ouvre son cœur et sa maison à une inconnue.

J’ai un peu de scrupule de loger à l’hôtel en tant que pèlerin, mais cette fois je n’avais pas le choix.

En arrivant à l’hôtel, je me repose tout de suite et prendre une bonne douche chaude après plusieurs jours d’eau froide.

Aussitôt arrivé à l’hôtel, Léa s’installe sur le canapé pour dormir.

Elle aussi a besoin de se reposer car nous avons déjà parcouru à ce jour quatre cent trente deux  kilomètres ce qui fait une moyenne de trente tris kilomètres par jour.

C’est un petit hôtel très simple vu de l’extérieur. Mais plus chic à l’intérieur.

 

 

029_27
002_0


 

 

 

10:00 Écrit par Christine dans Difficulté | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.