02/04/2008

23. Quinzième jour : de Joux la ville à Vézelay

023_21


 

Je ne suis plus qu’à trente kilomètres pour arriver à Vézelay où je compte m’arrêter plusieurs jours pour me reposer.

Pour la première fois ce quinze mai, je dors presque une heure en plus avant de me mettre en route, sans partir trop tard.

Pour éviter la route nationale, j’emprunte la départementale 32 de Joux la ville jusqu’à Voutenay s/cure. Ce qui me permet de traverser une très belle région vallonnée.

008_06

009_07
011_09
014_12

Ensuite j’emprunte la D950 pour suivre une petite route traversant le bois vers Montillot puis vers Blannay. C’est une superbe région avec un super panorama. En m’écartant de la nationale, j’évite non seulement la circulation dangereuse, mais j’ai l’occasion de voir plein d’animaux sauvages dont un cerf et une famille de sanglier car la route est très calme sans circulation.

C’est un endroit tellement bucolique qu’on peut y ressourcer son énergie pour plusieurs jours. L’esprit peut s’évader et penser à beaucoup de choses.

Pour rejoindre une petite route déserte et longeant un cour d’eau, je dois traverser le village de Givry dont les routes sont en très mauvais état.

 

016_14

019_17
020_18
021_19

Je rejoins la nationale à Asquins jusqu’à Vézelay car il n’y avait pas d’autre passage possible en chaise.

 

022_20
023_21
027_25

J’arrive à Vézelay en milieu d’après-midi où j’atteins mon troisième objectif.

Le premier était de me mettre en route vers Compostelle, le second, d’arriver en France et le troisième, d’arriver à Vézelay.

Le prochain sera d’arriver au Puy en Velay. Je me rends au camping lié à l’auberge de jeunesse pour m’installer.

 

026_24

C’est un camping très simple, mais bien adapté pour une personne en chaise roulante.

J’ai donc planté ma tente proche des sanitaires et profité du beau temps.

Première vraie halte depuis mon départ et première retrouvaille avec des amis.

En effet un ami qui vient en France pour un mariage m’a contacté pour me voir, sans savoir où je suis exactement.

L’autre surprise, est qu’un couple d’amis me rejoindrait aussi le lendemain.

Que de surprise après 15 jours de route sans voir quelqu’un que je connais, de rencontrer trois personnes connues et appréciées !

Après m’être installée, je vais allée faire un tour en ville.

 

002_0

 004_02

005_03

 006_04

019_17
020_18

021_19

022_20

12:48 Écrit par Christine dans joie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.